Communiqués 2017: SBK & Supersport 600 – Magny-Cours

SUPERBIKE

COURSE 1 : PAS DE QUARTIER POUR MARINO

En fin de matinée, les pilotes de la catégorie reine s’engagent pour 13 tours sur une piste « séchante » avec un Florian MARINO (Yamaha) surboosté ! Le pilote du Championnat d’Europe Superstock est poursuivi par un groupe de pilotes où la hiérarchie mouvante est composée de Kenny FORAY (BMW Tecmas), David CHECA (Yamaha), David MUSCAT (Ducati), David PERRET (Yamaha) et Matthieu LUSSIANA (BMW). Dans les premiers tours, la bataille fait rage derrière MARINO, FORAY part à la faute et redescend au 6ème rang. C’est ensuite au tour de PERRET et LUSSIANA, les deux pilotes chutent et se retrouvent hors compétition pour la matinée !

Le fait de course redistribue les cartes au sein du groupe de suiveurs en faveur de MUSCAT et CHECA qui emboitent alors le pas du leader. Kenny FORAY, moins chanceux, est relégué au second plan.

Le Champion de France 2016, insatisfait de sa 3ème place, augmente le rythme et prend l’ascendant sur David MUSCAT avant la mi-course. Impossible pour CHECA de revenir sur MARINO, trop rapide, ce dernier s’impose avec plus de 11 secondes sur le pilote espagnol. MUSCAT ne suit plus la cadence dans les derniers tours mais parvient tout de même à conserver la 3ème place.

Au 4ème rang, Jeremy GUARNONI (Kawasaki), voit revenir en flèche Kenny FORAY et Mathieu GINES (Kawasaki SRC) en fin de course. Ces derniers mettent la pression sur le pilote de niveau international et le relègue à la 4ème position dans le dernier tour. FORAY termine alors au pied du podium devant GINES.

En Superbike Challenger, Hugo CLERE (Yamaha Moto Ain) prend un superbe départ et domine de bout en bout ! À sa suite, Randy PAGAUD (Yamaha), Gabriel PONS (Kawasaki), Jonathan HUGOT (Yamaha), Robin CAMUS (Suzuki LMS) et Morgan BERCHET (Kawasaki SRC) s’expliquent pour les places restantes du podium. C’est finalement PAGAUD qui conclut la course en seconde position devant PONS.

COURSE 2 : FORAY ET PERRET, FRÈRES D’ARMES

Frustré de sa contre-performance du matin, David PERRET prend un excellent départ qui lui permet de conclure le premier tour en tête. Jeremy GUARNONI, Florian MARINO, Julien MILLET (Yamaha) et Kenny FORAY emboite le pas du pilote angevin dans les premiers instants…promesse d’une bagarre intense pour la suite !

Il ne faudra d’ailleurs pas attendre longtemps pour voir le leader provisoire du Championnat surprendre MILLET puis GUARNONI !

À la mi-course, PERRET – MARINO – FORAY roulent dans la même seconde offrant un véritable spectacle de haute voltige aux spectateurs tandis que GUARNONI reste en embuscade…le pilote de la Kawasaki n°22 peut-il tenter de revenir durant les 8 tours restants ?

En deuxième partie de course, FORAY presse le pas et prend l’ascendant sur MARINO puis PERRET. Le pilote du team BMW Tecmas redouble d’effort et creuse l’écart sur MARINO sans se défaire de PERRET. Dans le dernier tour, FORAY ne se laisse pas faire et s’offre même plus d’une seconde d’avance sur le pilote de la Yamaha n°18.

GUARNONI revient dans la roue de MARINO et surprend son « collègue » du Championnat d’Europe pour finalement s’emparer de la 3ème place.

Côté Superbike Challenger, Hugo CLERE part devant et défend sa place face à Morgan BERCHET. Le rythme s’avère cependant trop rapide pour le pensionnaire du Team Moto Ain qui ne peut pas contenir le retour du pilote Kawasaki SRC. BERCHET continue sur sa lancée et termine premier de sa catégorie avec une très belle 5ème place du scratch !

La 3ème place est réclamée par Gabriel PONS qui « cravache » et revient sur Baptiste GUITTET (Suzuki LMS).

Au provisoire, Kenny FORAY creuse l’écart avec 207 points devant David PERRET (134 points) et David CHECA (115 points).

En Superbike Challenger, Morgan BERCHET est en tête avec 187 points devant Gabriel PONS (160 points) et Baptiste GUITTET (124 points).

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

COURSE 1 : TANGRE RESISTE, BULLE MET LA PRESSION

Les pilotes de la catégorie Supersport réalisent la première course de la journée sur une piste déclarée « wet ». Le poleman, Cédric TANGRE (Suzuki), entame les 12 tours en leader, suivi de Louis BULLE (Yamaha) et du pilote en Trophée Pirelli 600, Guillaume RAYMOND (Yamaha) ! En l’espace de seulement quelques tours, le trio creuse l’écart sur Hugo CASADESUS (Honda), Stéphane FROSSARD (Yamaha), Guillaume ANTIGA (Yamaha) et Clément STOLL (Triumph), tous en bataille pour la 4ème place.

Compétence des pilotes ou puissance des machines Supersport, difficile de donner la raison de l’écart qui apparaît nettement entre le duo TANGRE – BULLE et RAYMOND dans les tours suivants. Assoiffés de victoires et soucieux de marquer des points au classement général, ni TANGRE ni BULLE ne s’avoue vaincu. Dans le dernier tour le pilote de la Suzuki n°2 fait parler son expérience de Champion de France 2015 et s’impose devant BULLE.

La 3ème marche du podium est également convoitée. RAYMOND perd du terrain dans les derniers tours et se retrouve face à FROSSARD, ANTIGA et STOLL. Après plusieurs échanges entre les 4 pilotes, c’est le pilote suisse qui termine sur la dernière marche du podium devant STOLL, ANTIGA et RAYMOND.

En Trophée Pirelli 600, à la suite de Guillaume RAYMOND, Maxim PELIZOTTI (Yamaha) tient tête à Charles CORTOT (Yamaha) dans les derniers tours et se classe second. CORTOT complète logiquement le podium.

COURSE 2 : TANGRE FAIT LE DOUBLÉ

Louis BULLE et Cédric TANGRE se seraient-il donnés rendez-vous en tête pour régler leur compte ? C’est en tout cas les deux protagonistes bien connus du plateau des Supersport que le paddock retrouve à l’avant dans les premiers tours ! À leur poursuite, Clément STOLL, Stéphane FROSSARD, Guillaume RAYMOND, Hugo CASADESUS et Guillaume ANTIGA prennent chacun la mesure de leurs adversaires.

Après quelques tours, STOLL se distingue et parvient à recoller aux hommes de tête, littéralement roue dans roue. Pourtant, c’est Stéphane FROSSARD qui créé la surprise et surpasse STOLL en fin de course !

TANGRE conclut au premier rang après avoir batailler férocement avec BULLE, 2ème. FROSSARD complète le podium devant STOLL et ANTIGA.

Côté Pirelli 600, Guillaume RAYMOND domine sans contestation possible les autres concurrents. Le reste du podium se joue alors entre Pierre SAMBARDIER (Kawasaki), Clément GRANZOTTO et Gino DE LA ROSA. Ce dernier est contraint d’arrêter la course suite à une chute et laisse GRANZOTTO prendre le meilleur sur SAMBARDIER puis terminer sur la deuxième marche du podium des P600.

Au provisoire, Cédric TANGRE reprend les devants avec 171 points. Louis BULLE est pour le moment second avec 169 points devant Guillaume ANTIGA (141 points).