Communiqué course Magny-Cours – 01.07.2018

COURSE 1 : LE GROS LOT EST POUR QUERO

Le pilote espagnol Borja QUERO (Yamaha) n’est pas venu en France pour faire de la figuration ! C’est bien lui que l’on retrouve en tête dès les premiers tours juste devant Guillaume RAYMOND (Yamaha).

Le leader du classement provisoire, Enzo BOULOM (Yamaha), remet les pendules à l’heure en s’installant au 3ème rang après une qualification pourtant en demi-teinte. Il emmène dans sa roue Louis BULLE (Yamaha) menacé par un groupe de 4 pilotes, tous tenus en respect par Maximilien BAU (Yamaha).

En tête de la course, QUERO creuse l’écart tour après tour et s’envole vers une victoire méritée : une première pour le pilote espagnol en FSBK. RAYMOND, bien installé en seconde position, monte sur son premier podium de la saison sans avoir été inquiété par ses adversaires.

À la mi-course, BULLE subit les attaques de ses concurrents et rétrograde au 7ème rang à l’inverse de Maximilien BAU et Guillaume ANTIGA (Yamaha) qui se montrent très véloces et trouvent l’ouverture sur BOULOM. La dernière marche du podium suscite l’intérêt des 3 hommes jusque dans les derniers mètres. Avec panache, BAU résiste finalement aux assauts de ses adversaires et s’invite sur le podium. ANTIGA et BOULOM se classent respectivement 4ème et 5ème.

En Trophée Pirelli 600, le patron semblait être Gaëtan MATERN (Kawasaki), mais il est déclassé en fin de journée pour machine non conforme. Son dauphin Arnaud MULDERS (Yamaha) monte donc sur la plus haute marche du podium devant Simon ARNAUD (Triumph) qui réalise une bonne opération au sein de la catégorie et s’octroie la 2ème place devant Valentin GRIMOUX (Yamaha).

COURSE 2 : ET DE 2 POUR QUERO !

Borja QUERO (Yamaha) et Guillaume RAYMOND (Yamaha) s’envolent une nouvelle fois en tête de la course sans laisser la moindre chance à leurs adversaires. Les deux hommes se montrent particulièrement à l’aise sur l’asphalte bourguignon.

Derrière eux, Enzo BOULOM (Yamaha) s’extirpe de la grille de départ en 3ème position suivi comme son ombre par Louis BULLE (Yamaha). De son côté, Guillaume ANTIGA (Yamaha) tente de s’accrocher à la Yamaha n°3.

Aux avant-postes, l’action est de mise à l’image de RAYMOND qui tente de trouver une solution sur l’espagnol et de « Loulou » qui porte l’estocade sur BOULOM. Ce dernier réplique pourtant quelques tours plus tard et le scénario se répète à plusieurs reprises ! La lutte pour la 3ème position prend finalement la forme d’une « triangulaire » avec ANTIGA qui hausse le rythme et vient se mêler à la joute.

Le suspense est insoutenable lors des derniers tours, QUERO résiste à un RAYMOND particulièrement agressif alors qu’ANTIGA crée la surprise et vient compléter le podium. BULLE et BOULOM se contentent respectivement des 4ème et 5ème places.

En Trophée Pirelli 600, la course tourne à l’avantage de Joris INGIULA (Yamaha) qui continue d’impressionner après un duel épique avec Gaëtan MATERN (Kawasaki). La bataille pour la 3ème place est remportée par Arnaud MULDERS (Yamaha).

Le déclassement de MATERN profite à MULDERS qui s’empare de la 2ème place et à Antoine CHAPEAU (Triumph), 3ème.

Au classement provisoire, Enzo BOULOM (154 points) est toujours en tête devant Louis BULLE (111 points) et Guillaume ANTIGA (108 points).