Communiqué Le Mans SBK & SSP300

SUPERBIKE

COURSE 1 : RETOUR AUX AFFAIRES POUR FORAY

Dans la catégorie reine, la grille de départ a fière allure ! Xavier SIMEON (Yamaha), ex-pilote de Moto GP est poleman, Louis BULLE (Yamaha), Champion Supersport 600 en 2018 est à ses côtés. Pour compléter la première ligne, Kenny FORAY (BMW Tecmas), Champion de France 2017 s’élance en troisième position.

À noter que suite à des essais chronométrés compliqués, Gregory LEBLANC (Kawasaki Twist Ring Racing) n’occupe que la 22ème position au départ.

À l’extinction des feux, FORAY réalise un départ très rapide qui lui permet de prendre la tête de course. À la fin du 1er tour, SIMEON reprend la position de leader devant FORAY et BULLE.

Parti de la 5ème position, Matthieu GINES (BMW Tecmas) complète le quatuor de tête qui se tient en moins de deux secondes après trois tours. Un fait de course vient redistribuer les cartes quelques virages plus tard. Au freinage du chemin aux bœufs, SIMEON chute dans le quatrième tour et abandonne la position de pointe au profit de FORAY qui doit alors faire face à GINES. En 3ème position Louis BULLE est attaqué par Hugo CLERE (Yamaha) pourtant parti de la 4ème ligne.

Après 7 tours, deux duels se tiennent aux avant-postes, FORAY tente de contenir GINES pour la 1ère place. 7 secondes derrière, CLERE virevoltant oblige BULLE, le roi du Supersport 2018, à s’employer pour ne pas être distancé.

À 2 tours de l’arrivée, FORAY semble prendre l’avantage sur son adversaire et co-équipier GINES. Les deux pilotes BMW Tecmas ne changent pas de hiérarchie, FORAY s’illustre devant GINES.

La bataille pour la 3ème marche du podium est très serrée, Christophe PONSSON (Yamaha), 5ème sur la grille de départ, revient dans la course aux côtés de CLERE et BULLE. Finalement le pensionnaire du Team Yamaha Moto Ain prend le meilleur dans les derniers virages sur PONSSON 4ème et BULLE 5ème.

Nouvelle déconvenue au sein du Team Twist Ring Racing pour « The White », Gregory LEBLANC a dû stopper sa course après seulement 6 tours.

Alors qu’il était en tête de la catégorie Superbike Challenger, Guillaume ANTIGA (Honda) chute et laisse Maxime BONNOT (BMW Tecmas) trôner en tête à la mi-course. Johan NIGON (Suzuki LMS) et Enzo BOULOM (Yamaha) sont dans la roue du leader. Suite à une mauvaise opération, BOULOM chute et délaisse la 3ème place de la catégorie en faveur de l’autre pilote du Suzuki LMS, Clément STOLL. L’ordre ne change pas sur la ligne d’arrivée, BONNOT s’impose devant NIGON et STOLL.

COURSE 2 : SIMEON PREND SA REVANCHE

Pour clôturer la première étape de la saison, la catégorie Superbike entre en piste au Mans. Victime d’une chute en course 1, Xavier SIMEON (Yamaha) a tout de même réalisé le tour le plus rapide, il est donc en pole position pour cette deuxième course. À ses côtés le vainqueur du matin Kenny FORAY (BMW) s’élance au 2ème rang. L’autre BMW, celle de Mathieu GINES, complète la ligne.

Dans la courbe Dunlop, Kenny FORAY bascule en tête suivi de près par Xavier SIMEON, Mathieu GINES, Louis BULLE (Yamaha), Christophe POSSON (Yamaha), Axel MAURIN (Yamaha) et Hugo CLERE (Yamaha).

Le groupe de pilote bataille dans un mouchoir de poche alors qu’Hugo CLERE chute au 5ème tour, ses chances de succès s’envolent.

Alors que SIMEON vient de franchir pour la 6ème fois la ligne, il parvient dans la foulée à passer FORAY pour s’octroyer la première place. Le pilote BMW Tecmas part à la faute et tire tout droit dans le bac à sable perdant ainsi une dizaine de secondes. Il se retrouve alors à la 9ème position, ses chances de podium s’amenuisent.

Dans la dernière partie de course, SIMEON creuse l’écart sur ses poursuivants et s’impose avec plus de 3 secondes d’avance sur GINES qui fait honneur au team Tecmas en décrochant la 2ème place pour la seconde fois de la journée. Au 3ème rang, c’est PONSSON qui s’illustre sur la ligne d’arrivée avec moins d’un dixième d’avance sur BULLE.

À noter que FORAY parvient tout de même à se classer 6ème après une belle remontée.

En Superbike Challenger, Maxime BONNOT (BMW), 7ème au scratch, l’emporte devant les deux pilotes locaux du Team LMS Clément STOLL (Suzuki) et Johan NIGON (Suzuki).

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : GIRARDET TAILLE PATRON

Après une très belle séance d’essais chronométrés, l’ancien pensionnaire du Promosport Hugo GIRARDET (Kawasaki) part de la pole position.

À ses côtés : Tom BERCOT (Yamaha) et Sylvain MARKARIAN (Yamaha).

L’ancien pensionnaire de l’OGP Pré Moto 3, Alexis BOUDIN (Kawasaki), vit un week-end chargé en émotion. Hier, il a été privé de circuit n’ayant pas l’âge requis pour participer aux séances d’essais. Alexis fêtant aujourd’hui son 14ème anniversaire, il peut donc lui aussi prendre le départ, en s’élançant de la dernière position. Le paddock compte sur lui pour créer la sensation et s’offrir le plus beau des cadeaux : une remontée.

Dès le premier virage GIRARDET prend de l’avance sur le peloton. Derrière lui beaucoup de pilotes tentent de se placer aux avant-postes. Notamment MARKARIAN, qui est finalement contraint de s’arrêter aux stands dès la fin du premier tour.

Après 4 tours, la situation se clarifie, Tom BERCOT est second isolé entre le leader et Enzo CEOLOTTO (Yamaha). Derrière, BOUDIN assure le spectacle et remonte le peloton pour se placer à la 6ème position dans la roue d’Exupéry BEAUMONT (Kawasaki). Les deux pilotes prennent en chasse Colin DRYE (Yamaha), ces trois pilotes bataillent alors pour la 4ème position.

Rien ne change du côté des hommes de tête en fin de course, GIRARDET s’impose devant BERCOT et CEOLOTTO.

Dans les derniers tours, BAUMONT, BOUDIN et DRYE se disputent toujours le pied du podium. Le plus jeune du peloton, pourtant parti du fond de grille, met tout le monde d’accord et s’adjuge la 4ème position…Quelle performance de BOUDIN ! DRYE termine 5ème devant BEAUMONT 6ème.

Sur décision du jury, Alexis BOUDIN est disqualifié en raison de moteur non-conforme. Colin DRYE hérite de la 4ème place et BEAUMONT de la 5ème.

COURSE 2 : GIRARDET CONFIRME SA SUPÉRIORITÉ

Vainqueur en course 1, Hugo GIRARDET (Kawasaki) prend le départ depuis la pole position. Tom BERCOT (Yamaha) est à ses côtés, tout comme Enzo CEOLOTTO (Yamaha) qui complète la ligne.

À noter, Sylvain MARKARIAN (Yamaha) et Alexis BOUDIN (Kawasaki) partent du fond de grille. Comme en course 1 ce dernier va tenter de remonter et pourquoi pas inspirer MARKARIAN.

GIRARDET conserve son habitude et file seul en tête dès le premier tour. BERCOT lui emboite le pas.

À la mi-course, MARKARIAN revient déjà aux avant-postes pour disputer la 3ème marche du podium à CEOLOTTO ! Les deux pilotes livrent alors une bataille à plus de 5 secondes de BERCOT bien installé au 2ème rang.

Jusqu’à la fin de course, rien ne change, GIRARDET réalise le doublé sans opposition, BERCOT monte une nouvelle fois sur la seconde marche du podium. La bataille pour la 3ème place est remportée par CEOLOTTO qui s’invite sur la boite. MARKARIAN se classe 4ème après une belle remontée. BOUDIN quant à lui ne peut faire mieux que 7ème.