Communiqué SSP600 & Objectif MGP Circuit Carole 2018

Communiqué Alexix Boudin

Mes amis mais quel week-end !!!!
Carole malgré sa beauté et son grand regard noir ne me sourit pas cette année, comme l’année dernière en fait ;-)Alors je résumerai cette manche en disant : je limite la casse grâce à mes anges en Orange !!!

Je commencerais ce résumé en disant MERCI !!! Merci à vous mes confrères qui officiez bénévolement sur les bords de piste pour nous aider et pour notre sécurité…. et quoi qu’il en soit personnellement je ne supporte et ne pourrai jamais supporter qu’un pilote vous manque de respect sachez que je suis de tout coeur avec vous et que nous ne vous remercierons jamais assez pour le travail que vous faites car sans vous pas de course !!!!
MERCI également à Philippe de la Vega et Randy Perso Delavega d’avoir travaillé sur ma moto et d’avoir réussi à la rendre aussi performante… MERCI également à Barbara pour son aide ce week-end si qui tout aurais été plus compliqué !!! Énorme MERCI à Yamaha Les 2 Roues pour leur prêt de pièce sans qui je ne prenais même pas le départ !!!

MERCI à tous d’être venu aussi nombreux me soutenir durant cette difficile épreuve mes amis, ma famille, et mes fans.

Passons maintenant au résumé…
Vendredi tout les feux sont au vert et malgré tout en fin de journée se dessine une ombre au tableau.
En effet samedi matin impossible de faire démarrer la moto et sinon du bord de la piste que je regarde mes concurrents améliorer leur chrono les uns derrière les autres
Grâce à mon équipe et au magasin Yamaha les 2 roues on arrive à réparer pour la deuxième séance qualif là je m’élance garde la tête de la pôle position jusqu’au dernier tour où mon concurrent sera un tour magique de je ne sais quel chapeau

Difficile pour la première course donc de partir dernier sachant qu’en plus au premier tour je tombe à alpha
Mais je ne lâche rien à plus de 26 secondes du dernier je m’accroche s’il le record du tour pour arriver à la 7e place et sauver les Points.
La 2e course quant à elle est plus compliquée en effet mais l’ensemble de la deuxième place je passe le premier virage en 3e position mais très vite je prends le commandement de la course je mène même à un moment donné a plus de 2 secondes du deuxième
Encore une fois je me fais rattraper en ligne droite sans comprendre pourquoi ma moto est au maximum des chevaux autoriser pourtant au dernier tour je fais les freins à mon concurrent au niveau de golf. Ce dernier tentera donc une attaque suicide en passant par l’intérieur et en perdant l’arrière me percute violament !!! Non content de m’avoir fait tomber il veut en découdre et en venir aux mains il se permet même de m’insulter et pire d’insulter les commissaires qui relève sa moto pour le faire repartir.
Je fini par repartir et fini à la 7ème place …

En bref je perds le leadership du championnat à 3 points …
Et cherry on the cake !!!!! Marceau passe devant mon stand et non content de m’avoir fait tomber et d’avoir détruit ma moto balance fièrement et irrespectueusement alors que je me levai pour aller le saluer : « j’ai pas à m’excuser je suis le plus rapide ……. »
Alors là je reste sans voix !!!!

Bref que les choses soient claire, a Albi mon ami, jamais je ne laisserai passer le titre, pas pour moi, pas pour mes sponsors, pas pour mes amis, ou même ma famille…. non … mais pour l’image de ce sport qui ne mérite pas un champion de France irrespectueux des valeurs de ce sport et sur les ancestrales valeurs des motards…. et je pense que des grands hommes de la moto comme Coluche, Monsieur Dorron, Monsieur Herlé, Patrick Pons bien sûr Fan’s Club Patrick Pons. Association a but non lucratif j’en passe et des meilleurs doivent se retourner dans leur tombe !!!!!

Alors rendez-vous tous à Albi le 20 et 21 septembre.

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

COURSE 1 : RAYMOND L’EMPORTE, BOULOM DÉSEMPARÉ

Excellent départ de Louis BULLE (Yamaha) qui plonge à l’intérieur dès le premier virage pour prendre la tête de la course. Tous les hommes forts des essais de la veille répondent présents aux avant-postes. Guillaume RAYMOND (Yamaha), Clément STOLL (Triumph), Maximilien BAU (Yamaha), Enzo BOULOM (Yamaha) et Guillaume ANTIGA (Yamaha) sont en embuscade et parviennent à se détacher du peloton.

Après 7 tours de course, BOULOM connait un problème mécanique et se voit contraint à l’abandon ! Coup dur pour le leader du provisoire qui perd gros dans sa quête du titre.

Peu après la mi-course, RAYMOND fait les freins à BULLE au virage de l’Hôtel et s’empare des commandes. La Yamaha n°27 poursuit son effort et s’échappe seul en tête. Derrière, les positions sont mouvantes, BULLE parvient à conserver sa seconde place juste devant BAU, 3ème, et ANTIGA, 4ème, qui ont tous deux trouvé l’ouverture sur STOLL, 5ème.

Derrière RAYMOND qui l’emporte en patron, le suspense a tenu ses promesses jusque dans les derniers tours au sein du groupe de poursuivants. Remonté à bloc en fin de course, BAU éjecte BULLE de la seconde place et termine devant le pilote de la Yamaha n°3. Auteur du meilleur tour en course, STOLL est revenu en 4ème position devant ANTIGA.

En Trophée Pirelli 600, une superbe passe d’armes entre Dylan MILLE (Yamaha) et Gaëtan MATERN (Kawasaki) tourne finalement à l’avantage du pilote Yamaha pour moins d’une seconde. Joris INGIULLA (Yamaha) complète le premier podium du jour.

COURSE 2 : BULLE L’EMPORTE ET PREND LA TÊTE DU PROVISOIRE

Sur la grille de départ, la moto d’Enzo BOULOM (Yamaha) perd du liquide et se met à fumer, c’est la fin d’un week-end « noir » pour le pilote de la Yamaha n°25 qui ne peut poursuivre la course. Clément STOLL (Triumph) connait également un problème mécanique et se voit contraint à l’abandon. Ces faits de course entrainent la sortie d’un Safety Car pendant 4 tours : les écarts se resserrent…

Dès la reprise, un trio de tête s’organise avec Louis BULLE (Yamaha) en chef de file, Guillaume RAYMOND (Yamaha) et Guillaume ANTIGA (Yamaha) restent au contact. De son côté, Maximilien BAU (Yamaha) connaît un début de course difficile et parvient à revenir en 4ème position après quelques tours loin derrière les hommes de tête.

Les positions sont mouvantes au sein du trio de tête, impossible de déterminer le vainqueur jusque dans le dernier virage. Dans un ultime freinage plein d’ambition à « Golf », BULLE fait la différence et monte sur la première marche du podium devant ANTIGA et RAYMOND. Auteur du meilleur tour en course, BAU termine au pied du podium.

En Trophée Pirelli 600, le « rookie » de la catégorie, Joris INGIULLA (Yamaha), poursuit son apprentissage et s’invite sur la plus haute marche du podium en l’emportant sur Gaëtan MATERN (Kawasaki) pour 1 dixième. La 3ème position revient à Arnaud MULDERS (Yamaha).

Excellente opération pour Louis BULLE qui repart du circuit francilien en tête avec 188 points devant Guillaume RAYMOND (184 points) et Enzo BOULOM (180 points).

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : VICTOIRE NETTE ET SANS BAVURE POUR LORENZ

Début de course parfait pour Luciano LORENZ (Honda) qui caracole en tête avec plusieurs secondes d’avance sur Bartholomé PERRIN (Moriwaki). Après 6 tours compliqués en « milieu de tableau », Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) parvient à se ressaisir et remonte au 3ème rang. Quelques tours plus tard, LAPIERRE s’attaque à PERRIN et trouve l’ouverture pour le bénéfice de la seconde place.

Intouchable à plus de 9 secondes de son dauphin, le local de l’étape, LORENZ ne fait pas de détail et s’octroie une superbe victoire devant LAPIERRE qui est parvenu a distancé PERRIN, 3ème.

La bataille pour la 4ème place a été largement disputée entre 3 pilotes mais c’est finalement Ilan PERON (Honda) qui tire son épingle du jeu et termine au pied du podium.

Parti depuis la voie des stands, Alexis BOUDIN (Yamaha Beon) a limité la casse et prend les points de la 7ème place.

COURSE 2 : UN PODIUM INEDIT APRÈS UNE FIN DE COURSE IMPENSABLE

La course de l’après-midi s’annonce disputée avec les 3 hommes forts du Championnat, Alexis BOUDIN (Yamaha Beon), Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) et Bartholomé PERRIN (Moriwaki), qui passent les premiers tours aux 3 premières positions.

BOUDIN prend rapidement la tête de la course et améliore tour après tour pour se donner presque deux secondes d’avance sur LAPIERRE à la mi-course. PERRIN n’arrive pas à suivre le rythme des hommes de tête et doit faire face au retour de Luciano LORENZ (Honda) et Arthur LEROUX (Yamaha Beon).

En fin de course, LAPIERRE ne baisse pas de rythme, il fond littéralement sur BOUDIN et reprend l’avantage. Le dernier tour est électrique, les deux hommes veulent la victoire mais finissent par partir à la faute ! De son côté, PERRIN chute dans le dernier virage, la victoire est donc à mettre au crédit de l’opportuniste LORENZ. Marius HENRY (Honda) et Exupéry BEAUMONT (Mir KTM) tirent profit de la situation pour s’installer respectivement à la 2ème et 3ème place suite à disqualification d’Antoine BONNARD (Moriwaki) et Arthur LEROUX (Yamaha Beon) pour non-conformité technique.

Au classement provisoire, Alexis BOUDIN (206 points), 2ème, perd le leadership au profit de Marceau LAPIERRE (210 points). Bartholomé PERRIN est 3ème avec 172 points.